Une femme marin???


Impossible pour ces messieurs du début du 20e siècle !

Symbole de cette misogynie édifiante, cette carte postale “comique” datant de 1902.

Que de chemin parcouru depuis…Si les congés payés n’existaient pas encore au début du 20e siècle, cela n’empêchait pas les plus fortunés de partir en villégiature et d’adresser leurs meilleurs souvenirs par écrit.

Les cartes postales pouvaient d’ailleurs très bien servir de déco et se collectionnaient plus facilement que de nos jours (dans un monde sans télé ni internet, on s’amusait comme on pouvait).

Si la couleur n’était pas encore d’actu, les concepteurs de cartes ne manquaient pas d’imagination. Et des vestiges datant de 1902 sont assez révélateurs de la mentalité de la société de l’époque.

En effet, au début du 20e siècle, les femmes étaient sous tutelle.

Soumises au bon vouloir de leurs maris, elles n’avaient pas le droit de vote et étaient bien souvent cantonnées à leur rôle de mères au foyer. Perçues comme d’éternelles mineures aux yeux de la société patriarcale, elles étaient toutes désignées pour faire l’objet des moqueries des misogynes.

Il y a plus de 100 ans, il était proprement inimaginable pour une femme d’avoir accès à des responsabilités professionnelles, voire à des études supérieures.

Histoire de souligner leur incapacité supposée, un éditeur originaire de la ville de Nancy, Albert Bergeret, avait donc eu la bonne idée de les représenter dans des rôles qu’elles n’assumeraient probablement jamais.

Source: http://www.terrafemina.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *