Le rappel..


Petit rappel « spécial navigatrices »!

Donc... attendons pour le régime....
Donc… attendons pour le régime….

Sur un bateau, et en particulier sur un voilier léger, le rappel consiste à placer l’équipage de façon à aider à la stabilité et limiter la gîte du bateau. …

Car quand l’angle de gîte augmente, la distance de chavirage Dc entre la force aérodynamique FA et la force hydrodynamique Fad (ou FH) augmente.

Ainsi, couple de chavirage Cc est plus grand que le couple de redressement Cr, le bateau est déséquilibré, il gîte….

En résumé..

Maintenir une gîte constante, c’est le plus important:

“Pour le barreur et le régleur, l’objectif est de conserver un angle de gîte stable. IL n’est pas nécessaire de se focaliser sur les pennons, car c’est une navigation en surpuissance. Au lieu de résister à la barre, dans les risées, le barreur laisse le bateau remonter dans le lit du vent accompagné des régleurs qui choquent éventuellement les voiles.

Trop de gîtes et vous aurez trop de pression dans la barre. Trop à plat et vous n’irez plus assez vite pour passer les vagues. Les monocoques sont très sensibles aux changements d’angle de gite. Si vous cherchez à accélérer, abattez modérément pour obtenir un peu de gîte supplémentaire”.

Donc… attendons pour le régime….

https://www.facebook.com/groups/688684661289456

https://www.instagram.com/p/CLLm0CQgbv4/?utm_source=ig_web_copy_link

https://bassin-arcachon-patrimoine-naval-plaisance.fr/arcoa/

Sources partielles:

https://www.bateaux.com/article/33022/naviguer-au-pres-dans-la-bris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *