Les noeuds marins

Le noeud de chaise

De l’importance du noeud de chaise

Autrefois, les marins chargés de réaliser les nœuds s’appelaient les gabiers. Son origine est marine : il est ainsi appelé car le gabier s’asseyait dedans pour être suspendu dans le gréement.  Ainsi, aujourd’hui chaque marin doit être capable de réaliser rapidement et correctement différents nœuds sans que ces derniers puissent se défaire.

Le noeud de chaise

Pourquoi ne pas tenter un concours? 

Plus sérieusement

Le nœud de chaise est sans doute le nœud le plus utilisé. Il sert à tout ou presque. Ce nœud forme un œil (une boucle) qui ne glisse pas. Il ne glisse pas et ne se souque pas.

Il sert à: Attacher la drisse à la voile s’il n’y a pas de mousqueton Attacher les écoutes à la voile Attacher tout ce qu’on ne veut pas détacher sous tension S’amarrer à un taquet qui est saturé

3 sortes de noeuds de chaise

Le noeud de chaise simple

Noeud de chaise simple
Noeud de chaise simple

Il se fait par un moyen mnémotechnique : “Le serpent sort du puits, tourne autour de l’arbre et retourne dans le puits”. Vous devez donc faire une boucle avec le dormant (le puits), faire sortir le courant de la boucle (le serpent sort du puits), puis faire passer le courant sous le dormant et enfin dans la boucle (tourne autour de l’arbre et retourne dans le puits). Pour terminer, serrez le bien.

Le noeud de chaise double

Noeud de chaise double
Noeud de chaise double

Il est moins utilisé que le précédent et sert essentiellement par exemple à suspendre ou à transporter un équipier le long d’une coque. Vous pouvez le réaliser en partant d’un noeud simple, mais en faisant pour celui-ci, deux fois le tour dans la boucle du départ.

Le noeud de laguis

Noeud de laguis
Noeud de laguis

Il s’agit aussi d’une variante de ce noeud simple. Il faut donc le reprendre et faire en plus un noeud coulant utilisant le noeud de chaise. Le nœud de laguis (aussi orthographié laguis ou nœud de lagui) est un nœud coulant, le plus utilisé par les marins.

https://www.facebook.com/groups/688684661289456

https://bassin-arcachon-patrimoine-naval-plaisance.fr/2021/01/01/brouillon-auto-moteur-bateau-inverseur-huile-minerales-syntheses-fluidite-lubrification-bassin-arcachon-patrimoine-naval-plaisance-port/

Le rappel..

Petit rappel « spécial navigatrices »!

Donc... attendons pour le régime....
Donc… attendons pour le régime….

Sur un bateau, et en particulier sur un voilier léger, le rappel consiste à placer l’équipage de façon à aider à la stabilité et limiter la gîte du bateau. …

Car quand l’angle de gîte augmente, la distance de chavirage Dc entre la force aérodynamique FA et la force hydrodynamique Fad (ou FH) augmente.

Ainsi, couple de chavirage Cc est plus grand que le couple de redressement Cr, le bateau est déséquilibré, il gîte….

En résumé..

Maintenir une gîte constante, c’est le plus important:

“Pour le barreur et le régleur, l’objectif est de conserver un angle de gîte stable. IL n’est pas nécessaire de se focaliser sur les pennons, car c’est une navigation en surpuissance. Au lieu de résister à la barre, dans les risées, le barreur laisse le bateau remonter dans le lit du vent accompagné des régleurs qui choquent éventuellement les voiles.

Trop de gîtes et vous aurez trop de pression dans la barre. Trop à plat et vous n’irez plus assez vite pour passer les vagues. Les monocoques sont très sensibles aux changements d’angle de gite. Si vous cherchez à accélérer, abattez modérément pour obtenir un peu de gîte supplémentaire”.

Donc… attendons pour le régime….

https://www.facebook.com/groups/688684661289456

https://www.instagram.com/p/CLLm0CQgbv4/?utm_source=ig_web_copy_link

https://bassin-arcachon-patrimoine-naval-plaisance.fr/arcoa/

Sources partielles:

https://www.bateaux.com/article/33022/naviguer-au-pres-dans-la-bris